CONTACT
Docteur Laurence LEVE
Chirurgie plastique et esthétique
Médecine esthétique
 
  • 40 rue André Chénier | 80090 Amiens Tél. : 03 22 42 36 36
  • Clinique Sainte Isabelle | Maison de la femme
236-238 Route d'Amiens | 80100 Abbeville
Tél. : 03 22 42 36 36 - Standard: 03 22 25 33 33
  • 2, rue du Comté d'Artois | 59400 Cambrai | Tél. : 03 27 82 99 65


 

gynecomastie

Principe :
Retirer la glande mammaire (gynécomastie) et éventuellement la graisse associée (adipogynécomastie), localisées de façon anormale sur le thorax chez un homme.
La gynécomastie peut être uni ou bilatérale, parfois douloureuse et habituellement sans cause particulière.
Elle peut cependant être liée à un déséquilibre hormonal ou une prise de médicaments.
Un bilan biologique, Hormonal et radiologique (Mammographie, échographie mammaire et testiculaire) permettra d’éliminer une cause éventuelle (lésion mammaire, testiculaire, hypophysaire ou autres..).

L’intervention est réalisée par le biais d’une incision contournant de bord inférieur de l’aréole. Par cette incision, la glande mammaire et la graisse sont ôtées. Une lipoaspiration thoracique y est souvent associée pour harmonier l’ensemble.
La pièce d’exérèse est confiée à un laboratoire afin d’y subir un examen histologique.

Dans les suites immédiates de l’intervention, l’équipe médicale vous met en place un pansement simple et vous habille d’un vêtement de contention (Boléro).

Anesthésie : Générale
Durée : 45 à 60 minutes
Hospitalisation : 1 à 2 nuits.

Association possible  à : une résection cutanée thoracique lorsque la peau est très distendue (Cicatrice thoracique horizontale)

Suites habituelles transitoires: Douleur modérée, Ecchymoses (Bleus), gonflement (œdème), engourdissement, sensation de brûlure de l’aréole, cicatrice rosée ou rouge au cours des 3 premiers mois, Fatigue.

Risques :
  • Hématome (pouvant nécessiter une seconde intervention)
  • Epanchement séreux (pouvant nécessiter des ponctions)
  • Infection
  • Aspect cupuliforme (creux) en regard des aréoles
  • Asymétrie résiduelle (aréolaire ou de volume)
  • Excédent cutané
  • Mauvaise cicatrisation (Hypertrophie, chéloïdes)
  • Anesthésie des mamelons
  • Nécrose cutanée (principalement chez le fumeur ou le patient diabétique)

Prise en charge par l'Assurance Maladie : en cas de gène psychologique  et de présence de glande mammaire (en particulier gynécomastie asymétrique, douloureuse avec distension aréolaire)

Suites Opératoires :
  • Reprise du travail : 1 à 2 semaines
  • Efforts physiques / Sport : 4 semaines
  • Eviter l'exposition solaire et les U.V : pendant 3 mois.
  • Atténuation des cicatrices : 6 à 18 mois.

Durée du résultat : Définitif